Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A l'image du ciel zurichois, il n'existe plus aucun endroit du Plateau à connaître de véritables nuits noires. La pollution lumineuse n'épargne plus que quelques zones du territoire alpin (archives).

Keystone/ALESSANDRO DELLA BELLA

(sda-ats)

La Confédération veille à la qualité du paysage, non seulement essentiel à la qualité de vie des habitants mais véritable carte de visite pour le tourisme helvétique. Un programme d'observation unique en Europe montre où les autorités doivent concentrer leurs efforts.

Les derniers résultats de ce programme mené depuis 2007 par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), montre ainsi des améliorations ponctuelles, notamment là où des cours d'eau ont bénéficié de mesures de revitalisations. Mais globalement le tableau est plutôt sombre.

Les paysages suisses continuent de subir les pressions dues aux activités humaines, écrivent l'OFEN et le WSL jeudi en présentant les derniers résultats du monitoring Observation du paysage suisse (OPS), en marge de la journée mondiale de l'environnement, lundi. C'est sur le Plateau que la situation est la plus inquiétante.

Le jour et la nuit

La surface d'habitat et d'infrastructure y a crû deux fois plus vite que la moyenne nationale ces dernières décennies. De plus, le Plateau est la région de Suisse la plus morcelée par les voies de communication et de nombreuses surfaces y sont imperméabilisées.

Il suffit de prendre de la hauteur pour s'en convaincre. Les images satellites montrent que le Plateau et le Jura ne possèdent plus aucune zone entièrement plongée dans l'obscurité la nuit depuis respectivement 1996 et 2008. En Suisse, seul l'espace alpin comprend encore des zones d'obscurité nocturne complète, précisent les auteurs de l'OPS.

Agglomérations visées

En raison des pressions persistantes que subissent les paysages suisses, Confédération, cantons et communes doivent poursuivre leurs efforts en vue de préserver la qualité des paysages, voire de l'améliorer, concluent-ils. Sont particulièrement visées les agglomérations, dont "la densification vers l'intérieur doit s'accompagner d'un aménagement réfléchi des espaces libres".

Les experts notent aussi qu'il convient de promouvoir les modes d'exploitation adaptés à la région afin de préserver la diversité et la spécificité des paysages ouverts. L'amélioration de la qualité des espaces permettant la détente et servant de point d'ancrage de l'identité constitue un défi majeur.

Ce qui est confirmé par le jugement favorable porté par les habitants au paysage de leur commune de résidence. De manière générale, la population évalue de manière très positive la qualité des paysages dans les communes où ceux-ci sont le plus largement protégés. Ces indications sur la perception des paysages par la population sur la base de 34 indicateurs complètent des données plus objectives relatives à l'évolution du paysage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS