Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de militants de l'opposition prorusse et proserbe au Monténégro ont protesté samedi à Podgorica contre la future adhésion à l'OTAN de cette ex-république yougoslave. Ils réclament un référendum sur le sujet, que le gouvernement ne veut pas organiser.

"Si on évite d'organiser un référendum et si l'objectif (du gouvernement) est de faire passer frauduleusement la décision (sur l'adhésion) au parlement, le Monténégro sera conduit au bord d'un conflit (civil)", a lancé à la foule Andrija Mandic, leader de la "Nouvelle démocratie serbe", une formation d'opposition.

Environ 2000 personnes ont participé à ce rassemblement devant le parlement monténégrin, selon une évaluation des journalistes sur place, quelque 5000, selon les organisateurs.

Le Monténégro a été invité le 2 décembre dernier par les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l'OTAN à rejoindre cette organisation, qui continue ainsi son expansion dans les Balkans au grand dam de Moscou. Ce petit pays de 630'000 habitants, qui est bordé par la mer Adriatique, devrait devenir dans les 18 mois à deux ans le 29e membre de l'Alliance atlantique.

Russie mise en exergue

Les manifestants agitaient des drapeaux russes et serbes et scandaient: "Poutine (est) serbe !" et "La mère Russie !" ou encore "Non à la guerre - Non à l'OTAN" et "Nous sommes contre la guerre".

"Ils nous ont invités (à adhérer à l'OTAN) uniquement pour avoir un peu plus de soldats contre la Russie. Nous ne devons pas participer à ce jeu", a déclaré aux participants Momir Bulatovic, ex-président monténégrin et proche allié du défunt dirigeant serbe Slobodan Milosevic.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS