Navigation

PS et PLR en assemblée

Le socialiste Paul Rechsteiner et la PLR Karin Keller-Sutter en aparté au Conseil des Etats lors de la session. Leurs partis respectifs tiennent leur assemblée ce samedi. KEYSTONE/ANTHONY ANEX sda-ats
Ce contenu a été publié le 29 septembre 2018 - 09:41
(Keystone-ATS)

Deux partis gouvernementaux se réunissent ce samedi. Les délégués du PS se prononceront sur le projet fiscal 17 et ceux du PLR sur l'initiative "pour l'autodétermination" et sur les détectives chargés de contrer les abus dans les assurances sociales.

Le PS a appelé à une assemblée extraordinaire des délégués à Olten (SO) pour se positionner face au projet fiscal 17, qui couple un volet fiscal, avec une nouvelle imposition des entreprises, avec une partie sociale visant à renflouer l'AVS de l'ordre de 2 milliards de francs.

Mis sous toit par le Parlement vendredi, ce "deal" a déjà reçu le soutien de l'USS, mais de justesse. Avec le PLR et le PDC, le PS a fait passer l'objet sous la Coupole. Mais il est controversé à la base.

Vision de campagne

Du côté du PLR, la conférence des présidents des sections cantonales recommande aux délégués de dire non à l'initiative UDC "Le droit suisse au lieu de juges étrangers". Elle recommande également de mettre en place des détectives pour combattre les abus dans les assurances sociales.

En vue des élections 2019, le PLR élaborera sa "vision", qui doit fournir le fondement thématique de sa campagne, en particulier autour de la notion de patrie.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article