Les ventes mondiales du groupe automobile français PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall), en cours de fusion avec Fiat Chrysler, ont chuté de 10% l'an dernier à 3,49 millions de véhicules, selon un communiqué publié jeudi.

Les volumes ont baissé sur les quatre principaux marchés du constructeur, y compris en Europe (-2,5%) où il concentre désormais 87% de ses livraisons. PSA continue d'avoir de grosses difficultés en Chine, premier marché automobile mondial, où ses ventes se sont effondrées de 55,4% en 2019.

Le groupe a de nouveau souffert de la fermeture du marché iranien sous la pression des sanctions américaines. Sur les quatre premiers mois de 2018, il y comptabilisait encore des volumes de ventes importants (144.000 unités) ramenés à zéro l'an dernier. Hors impact exceptionnel de l'Iran, la chute des ventes atteint 6,6%.

Le constructeur français souligne qu'il poursuit une politique commerciale limitant les rabais, se concentrant sur des ventes rentables qui lui ont permis d'afficher un taux de profits parmi les meilleurs du secteur.

"Dans toutes nos régions, nos équipes sont complètement mobilisées sur la performance, les ventes rentables", a déclaré le président du directoire Carlos Tavares, cité dans le communiqué.

Par marque, Peugeot a enregistré la plus forte baisse (-16,3% à 1,46 million d'unités) alors que Citroën a davantage limité les dégâts (-5,1%, à 993'000 véhicules) grâce à la bonne dynamique de sa gamme renouvelée en Europe.

Ope/Vauxhall a chuté de 5,9% à 977'000 unités, tandis que la marque aux ambitions premium DS a vendu 62'500 voitures dans le monde (+17,4%).

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.