Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En Europe, son principal marché avec 1,67 million de véhicules écoulés, PSA affiche un spectaculaire envol de 61,5% de ses ventes, là aussi grâce à Opel et Vauxhall, marques essentiellement vendues sur le Vieux continent. Sur ce dernier, la part de marché a gagné 6 points à 17,2% (archives).

KEYSTONE/AP/CHRISTOPHE ENA

(sda-ats)

Fort du rachat d'Opel et Vauxhall, PSA affiche une vigoureuse croissance de ses ventes mondiales après six mois en 2018. Le constructeur automobile français, qui détient Peugeot et Citroën, a écoulé 2,18 millions de véhicules, 38,1% de plus qu'un an auparavant.

Sans l'apport de la marque allemande Opel et britannique Vauxhall, toutes deux rachetées au géant américain General Motors et consolidées depuis août 2017, la progression des ventes s'est limitée à 1,9%, à 1,61 million de véhicules, a précisé jeudi PSA. Le groupe a souffert du désengagement d'Iran où les ventes n'ont pas été prises en compte en mai, ni en juin.

En Europe, son principal marché avec 1,67 million de véhicules écoulés, PSA affiche un spectaculaire envol de 61,5%, là aussi grâce à Opel et Vauxhall, marques essentiellement vendues sur le Vieux continent. Sur ce dernier, la part de marché a gagné 6 points à 17,2%.

La progression des ventes s'est hissée à 8,4% pour Peugeot, Citroën et DS seuls, qui grignotent des parts de marché dans les principaux pays, s'est félicité PSA. La situation s'est en outre redressée en Chine et en Asie du Sud-est où le début de 2017 avait été calamiteux, avec une hausse de 6,9% portée par Citroën (+50,5%).

Chute au Moyen-Orient

Le constructeur automobile français a en revanche subi une forte baisse de 18,6% dans la zone "Moyen-Orient et Afrique", où ses véhicules produits en Iran ne sont plus pris en compte depuis le 1er mai. Le groupe a annoncé début juin qu'il préparait la suspension de ses activités dans la République islamique, son principal marché étranger en volume, pour respecter les sanctions vis-à-vis de Téhéran imposées par les Etats-Unis après leur retrait de l'accord sur le nucléaire iranien.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS