Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En proie à une lourde restructuration et à une réorientation vers le numérique, PubliGroupe anticipe "une légère perte d'exploitation" pour cette année en raison d'un trou plus important que prévu dans le secteur de la publicité. L'annonceur vaudois table, du reste, sur un bénéfice net de 41 millions de francs.

Le domaine en question, "Media Sales", devrait accuser une perte opérationnelle de 22 millions de francs pour l'ensemble de l'exercice. Soit davantage qu'attendu, malgré des coûts réduits de 10 millions au regard de 2011, indique la société dans un communiqué publié mardi.

Le groupe prévoit, d'ores et déjà, de nouvelles mesures l'an prochain pour amenuiser les coûts d'un montant de 16 millions de francs.

Bénéfice net à la baisse

Les dispositions prises jusqu'ici se sont avérées insuffisantes pour compenser le déclin du chiffre d'affaires du segment traditionnel de l'imprimé (- 15 %), les annonces étant désormais placées sur Internet. Dès 2013, la division Media Sales totalisera 1040 emplois, contre 1196 au terme de 2011.

L'an passé, le numéro un suisse des annonces publicitaires a vu son bénéfice net chuter de 66 % à 14,6 millions de francs. Le résultat de 41 millions escompté cette année est rendu possible grâce à la cession d'une importante part de son portefeuille immobilier et de sa participation dans la société Namics, spécialisée dans les services dans le domaine du commerce sur Internet.

PubliGroupe se prépare à un déclin continu du marché de la publicité dans la presse écrite et recherche de nouveaux relais de croissance dans le numérique. Cette réorientation aura des conséquences sur la structure de l'entreprise: celle-ci totalisera moins de fonctions, mais plus ciblées.

Quelque 45 millions de francs

La firme souhaite réduire de manière progressive et continue ses coûts. Dès l'an prochain, le siège de Lausanne totalisera 32 collaborateurs, contre 43 à la fin de 2011.

PubliGroupe se concentrera notamment sur ses compétences clés dans la finance et le développement stratégique. La direction sera par ailleurs renforcée à chaque niveau d'activité, les fonctions du groupe devenant de plus en plus spécifiques.

L'entreprise choie, du reste, ses actionnaires. Elle prévoit de leur reverser quelque 45 millions de francs, au titre des fonds glanés de la cession d'immeubles. Dans ce cadre, elle lancera en janvier un programme de rachat d'actions à hauteur de 25 millions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS