Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Madrid a donné jusqu'à lundi au président catalan Carles Puigdemont pour confirmer ou non l'annonce d'indépendance de sa région

KEYSTONE/AP/MANU FERNANDEZ

(sda-ats)

Le président catalan Carles Puigdemont a lancé dimanche un appel au calme. Il s'exprimait à la veille de l'expiration de l'ultimatum lancé par le gouvernement espagnol pour clarifier s'il a ou non déclaré l'indépendance de la Catalogne.

Carles Puigdemont a déclaré symboliquement l'indépendance mardi dernier, tout en suspendant immédiatement les effets de cette déclaration pour permettre un dialogue avec Madrid sur l'avenir de la région.

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a donné au dirigeant catalan jusqu'à lundi pour clarifier sa position et, le cas échéant, changer d'avis, sous peine d'invoquer l'article 155 de la Constitution espagnole pour suspendre l'autonomie de la Catalogne.

"Paix" et "démocratie"

"Le gouvernement (catalan) et moi-même voulons redire notre attachement à la paix, à la civilité et à la sérénité, et aussi à (...) la démocratie qui inspirent les décisions que nous devons prendre", a déclaré Carles Puigdemont pendant une cérémonie dans le cimetière de Montjuic.

"Dans ces heures difficiles d'espoir en Catalogne, engageons-nous clairement contre la violence (...), en faveur de la civilité, de l'espoir, de la sérénité et du respect", a-t-il poursuivi.

Plus qu'un oui ou un non

Bien que le président catalan n'ait pas dit s'il répondrait à l'ultimatum de Madrid, la chaîne télévisée catalane TV-3 croit savoir qu'il va fournir une réponse plus élaborée qu'un simple "oui" ou "non".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS