Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'épicentre du séisme se situait à Penjwin, dans la province kurde de Souleimaniyeh, tout près de la frontière iranienne.

KEYSTONE/EPA USGS/USGS / HANDOUT

(sda-ats)

Un puissant séisme a frappé dimanche le nord-est de l'Irak, à la frontière iranienne. Il a fait une douzaine de morts et de nombreux blessés dans la zone à cheval sur les deux pays.

Le tremblement de terre, de magnitude 6,5 à 7,3 selon les instituts géologiques, a été ressenti à Bagdad, Téhéran et Diyarbakir dans le sud-est de la Turquie. Côté iranien, sept morts ont été recensés, selon un bilan officiel provisoire donné par l'agence de presse Isna.

"Six personnes ont été tuées" dans la ville-frontière de Qasr-e Shirin (ouest) "et une personne à Azgaleh", à une quarantaine de kilomètres au nord-est de cette localité, a déclaré à l'agence le gouverneur de la province de Kermanshah, Houshang Bazvand.

Villages endommagés

"La secousse a été ressentie dans plusieurs provinces iraniennes frontalières avec l'Irak (...). Huit villages ont été endommagés (...) L'électricité a été coupée dans certains villages et des équipes de secours ont été envoyées dans ces régions", a rapporté la télévision d'Etat iranienne.

Une trentaine d'équipes de secouristes du Croissant-Rouge étaient en route pour les zones touchées, selon l'agence de presse officielle Irna. Selon le site internet de la radio-télévision d'Etat, les écoles seront fermées lundi dans les provinces de Kermanshah et Ilam touchées par le séisme.

Le gouverneur de la province d'Ilam a appelé les habitants à dormir à l'extérieur des maisons, dans les parcs cette nuit, par précaution, selon la télévision d'Etat.

Six morts en Irak

En Irak, ce tremblement de terre a fait six morts dans la province de Souleimaniyeh, située dans la région du Kurdistan irakien, selon des responsables. Quatre personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées dans la localité de Darbandakhan, à 60 km au sud de la ville de Souleimaniyeh, a indiqué son maire, Nasseh Moulla Hassan.

Et "un enfant et un homme âgé ont été tués et 105 personnes blessées" dans la région de Kalar, selon le directeur de l'hôpital de cette localité plus au sud.

L'épicentre se situait à Penjwin, dans la province de Souleimaniyeh, frontalière de l'Iran, a précisé un responsable des services météorologiques irakiens. Ce dernier a précisé que la secousse avait été mesurée provisoirement à 6,5. L'institut américain de veille géologique (USGS) a évoqué une magnitude de 7,2 à 7,3.

Scènes de panique

Le séisme a provoqué des scènes de panique à Bagdad. "J'étais assise pour dîner avec mes enfants quand l'immeuble s'est mis à danser", a témoigné Madjida Amir, une habitante du quartier de Salihiya. "J'ai d'abord cru que c'était une énorme bombe. Mais j'ai entendu tout le monde crier que c'était un tremblement de terre."

Des scènes similaires se sont produites à Erbil, la capitale du Kurdistan autonome irakien, et dans d'autres villes du nord de l'Irak.

Le séisme a également été ressenti dans le sud-est turc, bordé par l'Iran et de l'Irak, où aucun mort ni dégâts majeurs n'a été signalé dans l'immédiat. Dans la ville de Diyarbakir, des habitants ont également quitté leurs maisons au moment du séisme, mais ils y sont ensuite revenu peu après.

Le dernier grand séisme en Iran remonte à décembre 2003 à Bam, dans la province de Kerman (sud-est). Au moins 31'000 personnes avaient été tuées et la ville presque entièrement détruite.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS