Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un nouveau sommet intercoréen est prévu la semaine prochaine. Il est vu comme l'occasion de relancer les discussions sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne (archives).

KEYSTONE/AP/AHN YOUNG-JOON

(sda-ats)

La Corée du Nord et la Corée du Sud ouvrent vendredi un bureau de liaison commun, situé du côté nord de la zone démilitarisée qui sépare les deux pays (DMZ). Un nouveau sommet doit aussi réunir les dirigeants des deux pays la semaine prochaine.

"Un nouveau chapitre de l'histoire s'ouvre ici aujourd'hui", a déclaré le ministre sud-coréen de l'Unification Cho Myoung-gyon lors de la cérémonie d'ouverture, selon des informations fournies par un pool de journalistes. "Ce bureau de liaison est un nouveau symbole de paix créé conjointement par le Sud et le Nord".

Considéré comme une ambassade de facto, il va permettre à Pyongyang et Séoul de "communiquer 24 heures sur 24, 365 jours par an", et non plus par fax ou par téléphone dont les lignes ont parfois été coupées, a déclaré cette semaine le porte-parole du ministère sud-coréen de l'Unification. Des réunions hebdomadaires seront organisées entre représentants du Nord et du Sud, a ajouté Baik Tae-hyun.

L'endroit comprend des bureaux séparés pour le Nord et le Sud ainsi qu'une salle de conférence commune. Il est destiné à faciliter les échanges transfrontaliers et fait suite au premier sommet entre les deux dirigeants fin avril, selon le ministère de l'Unification.

Ce bureau est situé à Kaesong, du côté nord de la DMZ, à environ 60 km de Séoul et 140 km de Pyongyang.

Calendrier évoqué

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in se sont rencontrés à deux reprises cette année, en avril pour un sommet puis en mai à l'occasion d'une rencontre qui n'avait pas été annoncée au préalable. A chaque fois, ils s'étaient vus à Panmunjom, sur la DMZ. Kim et Moon s'étaient entendus pour que leur prochaine rencontre ait lieu cette fois à Pyongyang, la capitale nord-coréenne.

Ce nouveau sommet intercoréen est vu comme l'occasion de relancer les discussions sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Les échanges entre les Etats-Unis et la Corée du Nord semblent dans l'impasse depuis le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un le 12 juin à Singapour.

Toutefois la semaine dernière Kim a évoqué pour la première fois un calendrier qui mènera à la dénucléarisation de la Corée du Nord, souhaitant la voir aboutir avant la fin du mandat actuel de Trump, début 2021. Le dirigeant nord-coréen a aussi envoyé une lettre au président américain pour proposer un deuxième sommet.

Le Nord a "la volonté de mener sa dénucléarisation" et les Etats-Unis sont prêts à tourner la page des relations hostiles et fournir des garanties de sécurité, a estimé jeudi M. Moon. "Mais il y a des blocages car chaque camp demande à l'autre d'agir en premier", a-t-il reconnu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS