Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hanoï - La Corée du Nord a contre-attaqué jeudi à la veille d'un Forum sur la sécurité en Asie en condamnant l'annonce de nouvelles sanctions américaines à son encontre. Pyongyang fustige aussi les exercices militaires conjoints des Etats-Unis et de la Corée du Sud, "menaces", selon, elle contre la paix mondiale.
Pour Pyongyang, les sanctions annoncées mercredi par la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, et les exercices militaires avec Séoul prévus en mer du Japon à partir de dimanche sont "en violation" de la déclaration adoptée par l'ONU après le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan.
Les manoeuvres militaires sont même "une grande menace non seulement pour la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne, mais aussi pour la paix et la sécurité mondiales", a déclaré Ri Tong Il, porte-parole de la délégation nord-coréenne au Forum (ARF).
Il s'exprimait à l'issue d'une rencontre bilatérale entre les ministres des Affaires étrangères chinois, Yang Jiechi, et nord-coréen, Pak Ui-Chun. Et au même moment où atterrissait à Hanoï Mme Clinton.
"Provocations"
Le Forum auquel tous les trois doivent participer vendredi est le clou de la réunion annuelle des ministres des Affaires étrangères des dix pays (Vietnam, Indonésie, Laos, Cambodge, Thaïlande, Malaisie, Singapour, sultanat de Brunei, Philippines, Birmanie) de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (Asean).
Avant d'arriver dans la capitale vietnamienne, la chef de la diplomatie américaine s'est arrêtée en Corée du Sud pour faire la démonstration, avec le secrétaire américain à la Défense Robert Gates, du soutien des Etats-Unis à leur allié.
Annonce d'exercices militaires conjoints, nouvelles sanctions économiques et financières contre la Corée du Nord, mais aussi visite remarquée à la frontière intercoréenne: l'idée était d'adresser un message fort à Pyongyang pour qu'elle stoppe ses "actes de provocations".
Washington et Séoul imputent la responsabilité du naufrage du Cheonan, qui a fait 46 morts en mars, à la Corée du Nord. Pyongyang, soutenue par Pékin, nie toute implication et se targue même d'avoir remporté, le 9 juillet à l'ONU, une historique victoire diplomatique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS