Toute l'actu en bref

Les économistes saluent dans le projet de l'ex-ministre de l'Economie "le pari du travail, de la jeunesse, de l'innovation, de l'inclusion, de l'investissement et de la transition environnementale".

KEYSTONE/AP/CHRISTOPHE ENA

(sda-ats)

Quarante des économistes français les plus éminents apportent leur soutien au candidat à l'élection présidentielle Emmanuel Macron. Ils jugent ce dernier le plus capable de relancer la croissance en France, dans une tribune publiée mercredi par Le Monde.

Les économistes saluent dans le projet de l'ex-ministre de l'Economie de François Hollande "le pari du travail, de la jeunesse, de l'innovation, de l'inclusion, de l'investissement et de la transition environnementale".

"Nous ne sommes pas toutes et tous en accord avec l'ensemble de ses propositions, mais nous estimons que le programme d'Emmanuel Macron est le plus à même de poser les bases de la nouvelle croissance économique dont notre pays a besoin."

Pour "une croissance équitable"

"Nous sommes à la croisée des chemins. Le jeu des partis politiques traditionnels a rendu impossible la formulation de choix favorables à la construction d'un Etat providence refondé et d'une croissance nouvelle", ajoutent-ils. "Emmanuel Macron est le seul à porter un projet permettant de retrouver une croissance équitable. C'est pourquoi nous le soutenons."

Parmi les signataires figurent des économistes qui ont contribué à la confection du programme de l'ancien ministre de l'Economie, comme Philippe Aghion, Elie Cohen, Jacques Delpla, Marc Ferracci ou Philippe Martin.

La présence d'autres noms dans la liste des signataires, comme ceux de Jean-Paul Betbeze ou de Jean-Paul Fitoussi, sont plus surprenants.

Le Pen, catastrophe intégrale

Les signataires estiment en revanche qu'une victoire de la présidente du Front national, Marine Le Pen, serait une "catastrophe économique, sociale et démocratique".

La dirigeante d'extrême droite et le candidat d'En Marche !sont au coude à coude en tête des sondages sur les intentions de vote pour le premier tour, le 23 avril, suivis par le candidat de la droite, François Fillon, et celui de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

ATS

 Toute l'actu en bref