Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Un important incendie de forêt a fait au moins 40 morts et des dizaines de blessés jeudi dans le massif du Carmel, près du port de Haïfa, dans le nord d'Israël. Les victimes sont des gardiens de prison qui se trouvaient à bord d'un bus, selon les secours.
Le feu, l'un des plus spectaculaires des dernières décennies, a parcouru des centaines d'hectares et faisait toujours rage sept heures après avoir éclaté. Des dizaines de personnes ont été blessées dans l'incendie et la police a ordonné l'évacuation de centaines de résidents.
"Un car a été pris au piège dans la zone de l'incendie et plusieurs personnes ont été tuées", a indiqué un porte-parole de la police israélienne. "Tous ceux qui ont été tués étaient à bord du bus", a-t-il précisé.
"C'est un désastre à une échelle que nous n'avions jamais vue jusqu'ici", a dit le Premier ministre, Benjamin Netanyahu. "Nous faisons tout pour faire face, sauver les blessés et maîtriser l'incendie", a-t-il ajouté.
Appel à l'aide de NetanyahuDes pompiers ont en outre rapporté que le feu, dont on ignore encore les causes, avait détruit maisons, arbres et fourrés. Selon la presse israélienne, il s'agit de l'incendie de forêt le plus important de l'histoire d'Israël. Jusqu'ici, il a ravagé près de 2800 hectares.
M. Netanyahu a appelé jeudi les dirigeants de la Grèce, de Chypre, de l'Italie et de la Russie à fournir un support aérien pour maîtriser ce violent incendie, selon un communiqué officiel.
Depuis des mois, la température est inhabituellement élevée en Israël où l'on n'avait pas connu de mois de novembre aussi sec depuis soixante ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS