Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bilan de l'explosion dans une chapelle jouxtant la cathédrale Saint-Marc au centre du Caire s'est alourdi à 28 morts, après le décès de trois blessés, a fait savoir le ministère de la Santé. Les victimes sont en grande majorité des femmes et des enfants (archives).

KEYSTONE/AP/NARIMAN EL-MOFTY

(sda-ats)

La police égyptienne a arrêté quatre personnes dans le cadre de l'enquête sur l'attentat contre la cathédrale copte du Caire le mois dernier. Le ministère de l'Intérieur l'a annoncé mercredi.

Le bilan de l'explosion dans une chapelle jouxtant la cathédrale Saint-Marc s'est par ailleurs alourdi à 28 morts, après le décès de trois blessés, a fait savoir le ministère de la Santé. Les victimes sont en grande majorité des femmes et des enfants.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur précise que l'un des deux complices présumés du kamikaze figure au nombre des personnes arrêtées. Les trois autres faisaient selon lui partie de la même cellule qui préparait d'autres attaques.

L'attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique, actif notamment dans la péninsule du Sinaï. Les autorités égyptiennes ont toutefois préféré l'imputer aux Frères musulmans du président déchu Mohamed Morsi, renversé en 2013 par l'armée dirigée par l'actuel président, Abdel Fattah al Sissi.

Les Frères musulmans ont de leur côté condamné l'attentat et accusé les autorités de ne pas avoir suffisamment protégé la cathédrale, un reproche également formulé par de nombreux coptes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS