Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les tirs au lance-mines 8,1 cm sont suspendus tant que l'enquête n'est pas terminée (archives/image symbolique).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Lors d'un exercice de tir, quatre soldats ont été blessés mardi dans le canton de Glaris, dont un grièvement. Une munition d'un lance-mines tirée par inadvertance en serait la cause, selon les premiers éléments de l'enquête.

Les circonstances exactes de l'accident sont en train d'être éclaircies, a dit mercredi à l'ats Mario Camelin, porte-parole de la justice militaire. Des spécialistes se trouvent sur place, à Wichlen (GL), pour prélever des traces et données et mener des interrogatoires.

Le soldat grièvement blessé doit subir plusieurs opérations importantes au visage. Il a été touché à la mâchoire, au crâne et aux dents, a précisé Daniel Reist, porte-parole de l'armée. Deux soldats ont souffert de brûlures légères. Ils ont pu réintégrer leur brigade, tout comme le quatrième soldat qui a subi un choc.

Le chef du commandement de l'instruction a suspendu les tirs à l'aide de lance-mines 8,1 cm, tant que les résultats de l'enquête ne sont pas connus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS