Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Né en 1968 à La Tronche (Isère), Olivier Faure est député depuis 2012 et préside actuellement le groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale.

Wikipedia

(sda-ats)

Les candidatures de quatre hommes ont été officiellement retenues samedi pour le poste de premier secrétaire du Parti socialiste français. Le favori est le président du groupe socialiste de l'Assemblée nationale Olivier Faure, qui a obtenu le soutien de Martine Aubry.

L'ex-ministre Stéphane Le Foll, fidèle de François Hollande, le député Luc Carvounas, qui fut proche de Manuel Valls, et le député européen Emmanuel Maurel, figure de l'aile gauche du PS, sont également en lice pour devenir le nouveau patron du principal parti de gauche, plongé dans une profonde crise.

Le conseiller régional Julien Dray, qui hésitait, n'a finalement pas déposé de candidature. Deux candidatures, celles de la députée et ancienne ministre Delphine Batho et de la militante Myriam Petit ont été rejetées faute d'avoir recueilli les parrainages suffisants.

Après avoir comparé son parti à une "petite mafia", Delphine Batho a lancé une procédure judiciaire contre le PS, dont elle conteste les règles mises en place pour briguer la succession de Jean-Christophe Cambadélis au poste de premier secrétaire. La justice a rejeté son recours, examiné en référé, a annoncé jeudi le parti désormais mené par une direction collégiale.

Espoir d'un nouveau départ

Les quatre candidats seront départagés lors de deux tours d'élection les 15 et 29 mars. Le PS se réunira ensuite en Congrès les 7 et 8 avril à Aubervilliers, en banlieue parisienne, pour tenter de prendre un nouveau départ.

Le PS a multiplié les déconvenues depuis sa débâcle à la présidentielle d'avril 2017 où son candidat, Benoît Hamon, n'a obtenu que 6,36% des voix. La décomposition s'est poursuivie aux législatives de juin: il a réussi à sauver à peine une trentaine de sièges à l'Assemblée nationale.

Depuis, le parti, qui paie les déchirements internes vécus pendant le quinquennat de François Hollande, peine à se faire entendre. Le PS a également dû annoncer en décembre la vente pour 45,55 millions d'euros de son siège parisien historique rue de Solférino, un splendide hôtel particulier où les socialistes fêtaient leurs succès électoraux depuis la victoire de François Mitterrand en 1981.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS