Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Barack Obama avait promis de fermer la prison de la base américaine de l'est de Cuba. Donald Trump, pour sa part, a promis de la garder ouverte et de la "remplir de mauvais gars" (archives).

KEYSTONE/AP POOL/BRENNAN LINSLEY

(sda-ats)

Les Etats-Unis vont transférer quatre détenus de Guantanamo vers l'Arabie saoudite dans les prochaines 24 heures, ont annoncé mercredi des responsables américains. Ce qui signale le début des ultimes transferts voulus par Barack Obama.

L'administration démocrate a informé le Congrès de sa volonté de transférer jusqu'à 19 détenus vers quatre pays au moins (Italie, Oman, Arabie saoudite et Emirats arabes unis) avant l'entrée en fonction de Donald Trump le 20 janvier, avait-on appris en décembre.

Quarante des 59 détenus actuels devraient rester à Guantanamo après ces transferts, malgré la promesse d'Obama de fermer la prison de la base américaine de l'est de Cuba. Donald Trump, pour sa part, a promis de la garder ouverte et de la "remplir de mauvais gars".

"Il ne faut pas qu'il y ait de nouvelles libérations de Gitmo", a affirmé mardi sur Twitter le président élu, en dépit de rapports gouvernementaux favorables au départ de nombreux détenus. "Ce sont des personnes extrêmement dangereuses qui ne doivent pas être autorisées à rejoindre le champ de bataille."

Les deux responsables américains qui ont confirmé le transfert mercredi n'ont pas précisé la nationalité des quatre détenus en route vers l'Arabie saoudite. En avril, neuf détenus yéménites ont été reçus par Riyad, allié des Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS