Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rien ne va plus pour le Borussia Mönchengladbach, l'équipe la plus "suisse"des cinq grands championnats. Battu 2-0 à Leverkusen, le Borussia peut dire adieu à ses rêves européens.

Yann Sommer, Nico Elvedi et Denis Zakaria vivent un début d'année bien laborieux avec leur club. Avec seulement 7 points gagnés en neuf rencontres (2 victoires et 1 nul contre 6 défaites), le bilan que le Borussia présente en 2018 en Bundesliga est famélique.

A Leverkusen, Sommer et Elvedi ont été désarmés devant le brio du Jamaïcain Leon Bailey qui fut à l'origine de l'ouverture du score de l'Argentin Lucas Alario à la 39e minute. Le natif de Morges et le latéral grison n'ont peut-être pas commis d'erreurs fatales, mais ils peinent vraiment à être décisifs.

Buteur la semaine dernière contre le Werder Brême, Denis Zakaria amène de l'impact en ligne médiane. Seulement, il peine à maîtriser toute sa fougue. Comme la semaine dernière, le Genevois a été remplacé à la 79e minute par Josip Drmic. La crainte qu'il écope d'un second carton jaune a précipité ce changement.

Josip Drmic, quant à lui, reste au bout du banc pour n'avoir que des miettes. Le Schwytzois n'a pas un grand crédit auprès de son entraîneur Dieter Hecking. Il aurait pu toutefois le renforcer s'il avait cadré sa reprise de la tête de la 82e minute pour la plus belle occasion du match des visiteurs. Le 2-0 devait tomber dans le temps additionnel sur une rupture conclue par Julian Brandt.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS