Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hebron - Quatre Israéliens ont été tués mardi soir lors d'une attaque près de la colonie juive de Kyriat Arba, dans la région de Hébron. Cet incident - un des plus graves des derniers mois en Cisjordanie - intervient à deux jours de la reprise des négociations de paix israélo-palestiniennes à Washington.
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui sont déjà aux Etats-Unis, ont été informés de l'attaque. Les pourparlers de paix directs entre Israéliens et Palestiniens, suspendus depuis fin 2008, doivent reprendre jeudi sous l'égide du président Barack Obama.
Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a estimé que l'incident était "douloureux et grave", assurant que l'armée et les services de sécurité feraient "tout leur possible pour appréhender les meurtriers". Il a ajouté que les responsables de cet attentat "allaient payer".
La police israélienne a quant a elle qualifié l'incident d'"attaque terroriste".
Dans un communiqué publié à Gaza, le mouvement islamiste palestinien Hamas a revendiqué l'attaque, la qualifiant de "réaction normale aux crimes de l'occupation" israélienne.
Région sous haute tensionSelon les services d'ambulance, les victimes sont un couple d'une quarantaine d'années et un autre couple âgé d'une vingtaine d'années. L'une des femmes était enceinte, a précisé l'armée.
La voiture dans laquelle ils circulaient a été la cible de tirs sur une route entre Kyriat Arba et le village palestinien de Bani Naim, près de Hébron, a précisé la police.
Cette route est notamment fréquentée par les colons de la région, dans une zone où les tensions sont vives et récurrentes entre Israéliens et Palestiniens.
En juin dernier, un policier israélien avait été tué et deux autres blessés par balles lors d'une attaque palestinienne contre leur voiture dans la région de Hébron.
A Washington, la reprise du dialogue direct de paix au Proche-Orient jouait son prologue mardi, après 20 mois d'attente. Hillary Clinton, la chef de la diplomatie américaine, a reçu Mahmoud Abbas puis Benjamin Netanyahu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS