Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quatre militantes du mouvement féministe Femen ont été interpellées vendredi par des policiers à Bruxelles. Elles ont tenté de manifester, seins nus, devant les bâtiments européens où se tenait un sommet UE-Russie en présence notamment de Vladimir Poutine.

"Poutine, va en enfer! Démocratie, démocratie!", a hurlé en anglais l'une d'elles avant d'être emmenée sans ménagement avec les trois autres dans une fourgonnette de la police belge, ont constaté sur place des journalistes de l'AFP.

Les quatre Femen arboraient sur la poitrine des slogans visant le président russe et dénonçant son accueil par les Européens, tels que "deal with devil" ("faire affaire avec le diable"). L'action, qui était intitulée "Poutine, c'est l'Apocalypse", n'a en fait duré que quelques minutes et n'a pas perturbé la tenue du sommet.

Depuis 2012

Les quatre jeunes femmes ont été interpellées par une dizaine de policiers dès leur sortie de la station de métro située devant le bâtiment. Au même moment, M. Poutine rencontrait les représentants de l'UE pour débattre de sujets comme la Syrie, les droits humains en passant par le commerce et l'approvisionnement énergétique.

Les Femen sont connues depuis 2010 pour leurs actions "topless" en Russie, en Ukraine ou encore à Londres. En septembre dernier, elles ont installé à Paris "le premier centre d'entraînement" au "nouveau féminisme". Ces féministes d'un nouveau genre militent également pour la démocratie et contre la corruption.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS