Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Le Musée Audemars Piguet au Brassus (VD) a été cambriolé dans la nuit de mardi à mercredi. Les voleurs ont agi très vite: ils sont restés quatre minutes dans le bâtiment. Ils ont quitté les lieux en direction de la France avec plusieurs montres de collection.
Le vol avec effraction s'est produit vers 04h00 du matin. Les cambrioleurs ont utilisé une échelle pour accéder au premier étage. "Ils ont brisé deux fenêtres blindées. L'alarme s'est immédiatement mise en route", a expliqué à l'ATS Juliane Gauthier, porte-parole de la manufacture horlogère, confirmant une information de "20 minutes".
La police est arrivée sur place six minutes après le délit. Mais les malfrats avaient déjà pris la fuite à bord d'un véhicule, en direction de la France voisine. "Ils ne sont restés que quatre minutes dans le musée", a précisé la porte-parole. Deux hommes ont été filmés par les caméras de surveillance du musée.
Presque tout pris
Les cambrioleurs ont dévalisé une salle du musée, qui en compte six au total. Dans cette pièce, ils ont "presque tout pris", a ajouté Mme Gauthier, sans donner le montant du butin dérobé. "C'étaient des montres de collection, certaines pièces sont uniques".
Malgré un important dispositif de recherche, les voleurs n'ont pas pu être rattrapés. "Ils ont très certainement passé la frontière", a expliqué Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise. Les gardes-frontière et la police française ont été alertés. "Les auteurs avaient préparé leur coup. Ils savaient exactement où ils devaient aller", a ajouté le porte-parole.
Musée privé
Le bâtiment est un musée privé, ouvert uniquement sur invitation. Il contient des pièces très anciennes et donne un aperçu de la production de la manufacture horlogère, des montres extra-plates aux Grandes complications. Il est aménagé dans la demeure où habitait jadis la famille Audemars.
En 2007, une vague de cambriolages avait touché les manufactures horlogères de l'Arc jurassien. En septembre et octobre, des professionnels du grand banditisme s'en étaient pris à Jaeger-LeCoultre, au Sentier, avec une voiture bélier. Le musée Girard-Perregaud de La Chaux-de-Fonds avait également été visé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS