Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Manille - Les élections nationales de lundi aux Philippines, pour désigner le successeur de la présidente Gloria Arroyo, ont été marquées par des violences. Au moins dix personnes ont été tuées et des incidents techniques ont retardé la fermeture des bureaux de vote.
Les autorités ont néanmoins affirmé que ces élections où, pour la première fois, le pays utilisait un système de vote électronique, ont été une réussite. Plus de 50 millions de Philippins étaient appelés à élire leur futur président, avec pour grandissime favori, Benigno Aquino, héritier d'une dynastie politique respectée.
Benigno Aquino est le fils de l'ancienne présidente Corazon Aquino et de son mari assassiné, Benigno "Ninoy" Aquino, tout deux révérés pour avoir conduit le rétablissement de la démocratie dans les années 1980, après le règne de Ferdinand Marcos.
Les Philippins doivent également renouveler leurs 250 députés, 12 des 24 sénateurs et plus de 17'000 élus locaux et provinciaux.
En raison de différents problèmes techniques affectant les machines de vote électronique, qui ont provoqué de longues files d'attente, les bureaux de vote ouverts à 07h00 (01h00 suisse) ont fermé une heure plus tard que prévu, à 19h00 (13h00).
Au total, dix personnes ont été tuées à travers le pays, dont deux dans la province de Maguindanao, théâtre du massacre de 57 civils en novembre sur fond de rivalités politiques entre clans. A Datu Piang, un village de la même région de Maguindanao où des milliers de soldats avaient été déployés, les habitants ont fui, sans pouvoir voter, après l'explosion de deux grenades.
La campagne électorale s'est achevée sur un bilan d'une centaine de morts, dont 53 lors d'un massacre perpétré en novembre à Maguindanao (sud), sur fond de rivalités politiques entre deux clans musulmans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS