Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ramadi - Au moins quatre personnes ont été tuées dimanche matin et 23 blessées par une kamikaze qui s'est faite exploser à l'entrée du bâtiment du gouvernorat de la province d'Al-Anbar, à Ramadi, à 100 km à l'ouest de Bagdad. Vingt-trois autres personnes ont été blessées.
Mohamed Fathi, porte-parole de la province, a fait état de deux morts et huit blessés dans l'attentat suicide. La police de la province n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat. Avant 2006, la grande province à majorité sunnite d'Al-Anbar, qui couvre les étendues désertiques de l'ouest du pays, était une des plus importantes places fortes d'Al-Qaïda.
C'est dans cette province que ce sont cependant développées les premières milices "Sahwa", formées d'ex-insurgés ralliés à la lutte contre Al-Qaïda et financées dans un premier temps par les Américains, selon une stratégie qui a largement contribué à la baisse globale des violences dans le pays. La province demeure cependant le théâtre d'attaques meurtrières.
Le 18 juin, sept soldats irakiens avaient été tués dans une embuscade tendue par des hommes armés dans la localité d'Akashat, proche de la frontière syrienne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS