Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Quatre opposants russes brièvement arrêtés lors d'une manifestation

Quatre dirigeants de l'opposition russe ont été brièvement interpellés à Moscou, en marge d'une manifestation anti-Poutine interdite. Les forces de l'ordre ont dispersé ce rassemblement au bout de deux heures, ont rapporté des témoins.

Le dirigeant du Front de gauche, Sergueï Oudaltsov, a levé le poing alors que les policiers l'emmenaient de force dans une fourgonnette près de la place Loubianka, dans le centre de la capitale, où quelque 2000 personnes s'étaient rassemblées malgré l'interdiction et le froid (-15 degrés). Le blogueur anti-corruption Alexeï Navalni a également été emmené par les forces de l'ordre.

Un autre opposant, Ilia Iachine, a annoncé sur Twitter qu'il avait été interpellé en compagnie de Ksenia Sobtchak, fils d'un ancien allié de Vladimir Poutine, alors que tous deux se rendaient à la manifestation devant l'ancien siège du KGB, la police secrète soviétique dont M. Poutine a longtemps fait partie.

Les quatre dirigeants d'opposition ont été relâchés au bout de quelques heures sans qu'aucune charge n'ait été retenue contre eux.

Mobilisation contre Poutine

La police anti-émeute, au bout de deux heures, est intervenue pour chasser les opposants. Il y a eu quelques échauffourées et une quarantaine d'interpellations.

Cette manifestation, interdite par la municipalité, visait à marquer douze mois de mobilisation contre Vladimir Poutine, réélu cette année pour un troisième mandat à la présidence malgré les plus imposantes manifestations organisées par l'opposition depuis vingt ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.