Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La 63e Tournée des Quatre-Tremplins s'est terminée pour Simon Ammann plus mal encore qu'elle n'avait commencé: par une chute, lourde cette fois!

A Bischofshofen (Aut), le St-Gallois, 8e de la première manche, a effectué un très bon deuxième saut mais il a manqué la réception pour terminer à plat ventre, le nez et la tête dans la neige. La victoire de la Tournée est revenue à l'Autrichien Stefan Kraft.

Ammann a malgré sa chute pris la 10e de ce dernier concours, remporté par l'Autrichien Michael Hayböck. Il a effectué un des plus longs sauts de la journée (136 m) lors de cette "fatale" seconde manche, mais hélas il a trop écarté les skis à l'atterrissage. Il a donné l'impression de se reprendre et de pouvoir finir debout, mais ses skis se sont dérobés une deuxième fois quelques dixièmes plus tard, et le quadruple champion a complètement perdu l'équilibre, heurtant le sol avec la tête. Le concours a pu reprendre après deux ou trois minutes d'interruption.

Ammann, le visage en sang, a été évacué par les secouristes et conduit à l'hôpital de Salzbourg pour des examens. Sa chute fut plus sévère que celle survenue en ouverture de la Tournée à Oberstdorf.

Même si aucun bulletin médical officiel n'avait encore été diffusé mardi soir, les nouvelles ont été plutôt rassurantes dans l'entourage du St-Gallois, qui avait brièvement perdu connaissance après sa chute. "Il se trouve dans un état stable. Il est éveillé et peut bouger normalement. Il va rester un temps en observation à l'hôpital", a annoncé Christian Stahl, le porte-parole de Swiss-Ski. "Il a surtout besoin de repos", a-t-il ajouté, sans donner davantage de précision. Selon d'autres sources, notamment la télévision autrichienne ORF, il semblerait qu'il souffre d'une commotion cérébrale, d'éraflures et de contusions au visage.

Kraft (21 ans), 3e du concours de mardi, a apporté à l'Autriche une septième victoire d'affilée au général de la Tournée. Il succède au palmarès à son compatriote Thomas Diethart. Avant cette édition, qui a révélé son grand talent, Kraft n'avait jamais remporté d'épreuve en Coupe du monde. "Il évolue dans un état de transe durant cette Tournée", avait déclaré quelques heures plus tôt l'entraîneur autrichien Heinz Kuttin.

Kraft s'impose au général devant son compatriote Michael Hayböck, leader de la Coupe du monde et qui a décroché son premier succès sur le grand circuit. Pour l'anecdote, les deux hommes ont partagé la même chambre tout au long des dix jours de compétition. Sans une touchette de la main - de justesse - lors du concours d'Innsbruck, Hayböck aurait sans doute gagné la Tournée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS