Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La pierre et le béton, 19e Journées européennes du patrimoine, ont attiré un nombreux public ce week-end. Quelques 50'000 personnes ont notamment visité des carrières ou des édifices religieux, témoins des évolutions des constructions, en pierre mais aussi en béton, dans les années 60.

La pierre locale a "marqué de son emprunte" les villes avec laquelle elles ont été construites, relèvent dimanche les organisateurs des Journées européennes du patrimoine dans un communiqué. Ainsi, Berne est verte, Neuchâtel jaune et Bâle rouge.

Parmi les bâtiments ayant rencontré un grand succès, les organisateurs citent notamment les monastères d'Einsiedeln (SZ) et de Sarnen (OW), les immeubles de Walter Maria Förderer ou le village grison du Val Bregaglia, qui contient "le spectre entier du thème".

Les bâtiments et architectures modernes ont attiré de nombreux jeunes. A Lausanne, une "discussion animée" s'est développée entre le public et les architectes chargés du nouveau parlement vaudois. Au Tessin, dans la carrière Cave della Riviera, des ateliers de maçonneries ont permis d'apprivoiser ce matériaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS