Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Natation - Les championnats de Suisse 2011 en petit bassin ont démarré de manière idéale.
Pas moins de 15 nageurs ont décroché leur ticket pour les Européens de Szczecin (8-11 décembre) vendredi à Uster, parmi lesquels Erik van Dooren (50 m libre) et Colin Bridier (200 m brasse). Deux records de Suisse ont en outre été battus grâce à Melanie Schweiger (50 m dos) et Yannick Käser (200 m brasse).
Principale tête d'affiche de ces joutes en l'absence de Dominik Meichtry, Flori Lang a fait honneur à ce statut. Déjà qualifié pour les Européens - comme Meichtry d'ailleurs -, il a réalisé trois limites sur 50 m dos, 100 m papillon et 50 m libre. Il a qui plus est signé un excellent chrono sur sa discipline de prédilection, glanant le titre en 24''26. Ce temps fait du Zurichois l'un des dix meilleurs performers européens de la saison sur 50 m dos.
Côté féminin, Martina van Berkel a également réalisé trois limites continentales vendredi. La Zurichoise s'est qualifiée sur 400 m libre, sur 100 m papillon et sur 400 m 4 nages, discipline dans laquelle elle a conquis l'or.
Champion de Suisse du 50 m libre en grand bassin ce printemps à Genève, l'espoir Erik van Dooren a confirmé une nouvelle fois sa progression. Le Genevois de 20 ans, qui a pu s'entraîner aux côtés de Ian Thorpe à Tenero, réussissait 22''03 dans les séries du 50 m libre. Il améliorait de 41 centièmes son meilleur chrono en petit bassin alors qu'il devait réaliser 22''39 pour être du voyage à Szczecin.
Van Dooren ne s'est pas montré aussi rapide l'après-midi en finale. Il devait se contenter de la médaille d'argent avec un temps de 22''33. Le titre est revenu à Flori Lang, qui le devançait d'un souffle (22''32) pour glaner sa deuxième breloque dorée de la journée.
Le Vaudois Colin Bridier a également décroché son ticket pour la Pologne dès les séries du 200 m brasse. Il ne parvenait cependant pas à capitaliser en finale, échouant au pied du podium.

ATS