Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Michael Møller a été récompensé pour son action en faveur de la Genève internationale (archives).

KEYSTONE/MAGALI GIRARDIN

(sda-ats)

Le directeur de l'ONU à Genève Michael Møller est à nouveau récompensé pour son action pour la Genève internationale. Distingué vendredi du Prix de la Fondation pour Genève, il a salué une "marque déposée" qui peut "renforcer son rôle" dans la gouvernance mondiale.

Les défis mondiaux actuels demandent une approche "plus inclusive", a dit M. Møller. La Genève internationale dispose d'une "opportunité sans précédent" d'étendre son importance. Elle est "indispensable" pour la paix et les droits de l'homme, selon lui.

Son activité "est méconnue du grand public, de beaucoup de décideurs et même de bon nombre de mes collègues aux Nations Unies et dans le système international", a estimé le directeur général. Il a fait de l'amélioration de cette situation une priorité. Pour 2017, il souhaite aussi débloquer la Conférence du désarmement divisée depuis plus de 20 ans, dont il est le secrétaire général.

La Genève internationale est aussi indispensable pour renforcer le lien entre société civile et l'ONU, selon lui. Récompensé après la cofondatrice de l'Appel de Genève Elisabeth Decrey Warner en 2016, il a été salué pour ses efforts sur cette question.

Remerciement pour la Suisse et Genève

Responsable de la rénovation du Palais des Nations prévue jusqu'en 2023, il a "réformé le fonctionnement de l'ONU à Genève ainsi que les rapports des institutions spécialisées entre elles et avec l'ONU". M. Møller a lui remercié la Suisse et le canton de Genève pour leur soutien dans cette rénovation.

Il est aussi récompensé pour avoir défendu l'importance de Genève pour le multilatéralisme et les droits de l'homme. Il a récemment établi à Genève le Laboratoire des Objectifs du développement durable (ODD) pour faciliter les avancées sur cette question.

La plupart des droits "sont défendus à Genève", a estimé par ailleurs M. Møller. Mais il déplore les avancées trop lentes sur l'égalité entre hommes et femmes, même si la représentation des secondes dans les postes à responsabilité à l'ONU à Genève a augmenté en 2016 pour s'approcher de 50%. De même que le nombre de femmes au total parmi les collaborateurs.

Reconduit récemment par le secrétaire général de l'ONU

Le Prix de la Fondation pour Genève honore des Genevois d'origine ou d'adoption ainsi que des institutions qui participent au rayonnement de Genève en Suisse et dans le monde. Ils sont désignés par le Conseil de Fondation.

Michael Møller a déjà été récompensé à plusieurs reprises pour son action en faveur de la Genève internationale, notamment il y a deux mois encore. Il avait reçu en mai dernier la médaille "Genève reconnaissante" de la municipalité de Genève, qui récompense depuis 1932 là aussi des personnalités qui contribuent à la valorisation de la ville.

Michael Møller a été récemment reconduit par le secrétaire général de l'ONU comme directeur général. Il totalise plus de trente années d'expérience en tant que fonctionnaire des Nations unies.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS