Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les mouvements palestiniens rivaux Fatah et Hamas se sont mis d'accord lundi pour former un gouvernement d'union chargé à la fois de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. L'actuel président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas assurera le rôle de premier ministre.

Il remplacera Salam Fayyad, un économiste soutenu par les Occidentaux mais rejeté par le Hamas, a précisé un responsable palestinien à l'issue d'une réunion qui a eu lieu au Qatar. Cette décision lève un important obstacle à l'application de l'accord de réconciliation entre les deux factions palestiniennes.

"La déclaration de Doha" prévoit "la formation d'un gouvernement d'entente nationale dirigé par le président Mahmoud Abbas et formé de technocrates indépendants pour faciliter la tenue d'élections présidentielle et législatives et entamer la reconstruction de la bande de Gaza".

Élections

La formation du gouvernement provisoire sera annoncée lors d'une réunion de l'OLP le 18 février au Caire. La "déclaration de Doha" ne précise pas de date pour la tenue des élections.

L'Autorité palestinienne, dirigée par le Fatah, est favorable à des négociations de paix avec Israël pour la constitution d'un Etat palestinien en Cisjordanie et à Gaza. Le Hamas prône la destruction de l'Etat hébreu, mais demeure ouvert à un cessez-le-feu permanent.

ATS