Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sterling - Les républicains ont dévoilé jeudi leur programme électoral, intitulé "Promesse pour l'Amérique", en vue de remporter les élections législatives du 2 novembre. Ils espèrent ainsi limiter la marge de manoeuvre d'un Barack Obama décrit comme "arrogant".
Les républicains ont annoncé leur programme non pas depuis le Congrès, mais depuis un magasin de bricolage à Sterling, en Virginie. Ils veulent ainsi souligner leur volonté de se rapprocher des électeurs et de se démarquer de la politique menée dans la capitale.
Dans ce document de 45 pages, les républicains promettent de mettre fin aux "taxes qui tuent l'emploi", de réduire les dépenses publiques, mettre fin aux plans de sauvetage de l'économie et abroger la réforme de la couverture santé adoptée il y a six mois. "Le gouvernement s'emballe à Washington et il nous faut en reprendre les rênes", a déclaré le leader des républicains à la chambre des représentants, John Boehner.
Les adversaires politiques de Barack Obama ont été surnommés ces deux dernières années le "parti du non". Ils mènent en effet politique d'obstruction sur la quasi-totalité des mesures proposées par les alliés démocrates du président au Sénat et à la Chambre des représentants.
Dans le détail, le parti conservateur souhaite pérenniser les allègements fiscaux de l'ère Bush et notamment ceux réservés aux familles gagnant plus de 250.000 dollars par an. Ces mesures mises en place en 2001 et 2003 arrivent à expiration fin 2010.
Il promet aussi de geler les embauches publiques, sauf dans le secteur de la sécurité, de mettre fin aux gaspillages de l'argent public et à l'aide du gouvernement aux entreprises. Dans un autre domaine, il veut mettre en exergue les valeurs de la famille en interdisant par exemple tout financement public de l'avortement.
Interrogé jeudi après cette annonce, le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs a assuré que "d'après ce que j'ai lu, si (ce programme) a l'air familier, c'est parce qu'il s'agit du même catalogue de mesures ayant déjà échoué et qui nous ont conduit dans cette pagaille".
M. Gibbs a affirmé que les mesures présentées par les républicains prévoyaient "des réductions d'impôts pour les très riches qui coûtent des milliers de milliards de dollars, un retour des banques et des compagnies d'assurance aux commandes de Wall Street et de votre assurance-maladie".
Les Américains voteront le 2 novembre pour renouveler, comme tous les deux ans, la totalité des 435 sièges de la Chambre des représentants. Au Sénat, 37 des 100 sièges sont remis en jeu. L'opposition pourrait reconquérir la majorité à la Chambre, selon les prévisions de plusieurs experts. Cela semble plus difficile au Sénat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS