Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un référendum destiné à renforcer l'interdiction constitutionnelle du mariage homosexuel a été déclaré invalide en Slovaquie. Le taux de participation est trop faible, selon des résultats portant sur 94% des circonscriptions, communiqués par l'office national des statistiques (SUSR).

Un peu plus de 21% des 4,4 millions d'électeurs se sont rendus aux urnes avant la fermeture des bureaux à 22h00 suisses, alors que la barre requise était de 50%. Ceux qui ont choisi de voter se sont massivement prononcés, à plus de 90%, contre le mariage entre personnes de même sexe.

"Les questions ont été clairement posées et 90% des gens ont répondu oui. Oui à la famille, oui au mariage de l'homme et de la femme, c'est extraordinaire", s'est réjoui à la télévision Anton Chromik de l'Alliance pour la famille, mouvement à l'origine de la consultation.

Les partisans des mariages gay et lesbien avaient invité les Slovaques à boycotter ce référendum, a priori inutile: la Constitution slovaque définit déjà le mariage comme une "union exclusive entre un homme et une femme". Ni le mariage entre personnes de même sexe, ni même leur union civile, ne sont autorisés.

La consultation a pourtant révélé des réserves de haine à l'égard des homosexuels dans ce pays de l'UE de 5,4 millions d'habitants, dont plus de 80% se disent chrétiens et 70% catholiques. "Je ressens une tristesse et une désillusion après ce que ce référendum a apporté à notre pays", a déclaré à la presse le président slovaque Andrej Kiska, après avoir voté dans la soirée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS