Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les réactions des cantons principalement touchés par une fermeture du Gothard pour réfection sont nettes: ils refusent clairement les propositions avancées par le Conseil fédéral. Uri, les Grisons et le Tessin répètent que pour eux la construction d'un 2e tunnel n'est pas définitivement écartée.
La première réaction du président du gouvernement tessinois Luigi Pedrazzini est "épidermique", dit-il: "Les propositions du Conseil fédéral ne nous plaisent pas". Les conséquences d'une fermeture du tunnel sont très problématiques pour le Tessin: quelle que soit la variante retenue, le canton restera éloigné du reste de la Suisse pendant longtemps, a déclaré le conseiller d'Etat à l'ATS.
Le Tessin veut une table rondeCes solutions ne sont donc pas acceptables à ses yeux. Le Tessin doit être associé à la recherche d'une solution et il faudra en discuter autour d'une table ronde. Enfin, la question d'une 2e galerie au Gothard n'est pas écartée pour Luigi Pedrazzini.
La fermeture du tunnel est la variante la plus mauvaise, "aux conséquences graves", estime le canton des Grisons par la voix de son conseiller d'Etat Stefan Engler. Lui aussi plaide pour la construction d'un 2e tube ou un assainissement en maintenant le trafic, comme cela a été le cas pour le San Bernardino.
Son collègue uranais Markus Züst répète qu'un 2e tube est inévitable: Uri veut un nouveau tunnel routier au Gothard. Il faut renoncer à assainir le tube actuel car une fermeture pendant trois ans est inacceptable.
Chaos programméPour le Touring Club Suisse (TCS), le Conseil fédéral manque de vision en matière de transport: alors que l'assainissement nécessaire du tunnel du Gothard est connu depuis dix ans, il propose de le fermer pendant 900 jours sans proposer une alternative satisfaisante pour les régions touchées.
"Une bonne base"L'Association transports et environnement (ATE) se réjouit: au niveau écologique aussi bien que financier, le renforcement du transport ferroviaire est la seule voie raisonnable. Par ailleurs, les citoyens suisses ont déjà clairement rejeté deux fois aux urnes la construction d'un deuxième tube, rappelle-t-elle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS