Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Régionales en France: la droite se maintiendra partout où elle peut

La droite maintiendra ses listes "partout" où elle sera qualifiée pour le second tour des élections régionales françaises, notamment en cas de triangulaire avec le Front national, a affirmé mercredi Nicolas Sarkozy. Se retirer serait "rendre service" à Marine Le Pen.

Le président du parti Les Républicains (LR), à l'origine de la règle du "ni ni" à droite (ni Front national, ni Parti socialiste) depuis 2011, exclut de s'associer au "front républicain" préconisé par le Parti socialiste pour faire barrage au FN, favori des sondages en Provence-Alpes-Côte d'Azur et Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

"S'agissant de la question du retrait, nous maintiendrons nos listes partout où nous serons en position de les maintenir. Je combats la position des socialistes", a dit Nicolas Sarkozy sur Europe 1.

A ses yeux, retirer les listes de droite ou fusionner avec les listes de gauche au second tour serait "rendre le service à Mme Le Pen qu'il n'y ait au fond qu'une seule opposition aux socialistes, le Front national."

"Je ne donnerai pas, je ne rendrai pas ce service. Je n'ai rien à voir avec le Front national mais je combats la poitique des socialistes", a-t-il souligné. "Je ne suis pas pour des combines d'états-majors", a expliqué le chef de l'opposition.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.