Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La piètre performance réalisée l'an dernier par Credit Suisse se reflète dans les rémunérations versées à ses dirigeants. Le patron Brady Dougan a vu ses émoluments réduits de plus de moitié à 5,8 millions de francs.

En 2010, l'Américain avait reçu 12,8 millions de francs. En 2011, le directeur général de Credit Suisse a perçu un salaire de base de 2,50 millions. La part variable de sa rémunération, différée dans le temps, a plongé de 69%, ressort-il du rapport annuel de Credit Suisse publié vendredi.

Au total, la direction générale de Credit Suisse, qui comprend actuellement 13 personnes, a empoché 70,2 millions de francs au titre de l'exercice 2011, une somme nettement inférieure aux 160,3 millions versés à 16 membres en 2010.

Mauvaise performance

L'enveloppe des bonus s'est amenuisée de 57% pour la direction générale et de 41% pour l'ensemble des employés. Credit Suisse juge les rémunérations versées raisonnables dans la période difficile que traverse la branche.

La direction générale paie les conséquences de la mauvaise performance de Credit Suisse l'an passé. Le numéro deux bancaire helvétique a souffert de l'agitation des marchés et vu son bénéfice net chuter de 62% à 1,95 milliard de francs. L'établissement a même bouclé le quatrième trimestre sur une perte.

Dougan deuxième

Pour la deuxième année consécutive, Brady Dougan n'est du reste pas le dirigeant le mieux payé de Credit Suisse. Le privilège revient au responsable de la gestion institutionnelle (Asset Management) Robert Shafir, qui a empoché 8,5 millions de francs, dont un salaire de base de 1,3 million.

La composante variable se monte à 6,8 millions de francs. Les autres éléments de sa rémunération, dont des prestations de prévoyance, ont atteint 400'000 francs.

Le président du conseil d'administration Urs Rohner, en poste depuis avril, a gagné pour sa part 4,3 millions, dont un salaire de base de 2,1 millions. Il avait perçu 6 millions au titre de l'exercice 2010. L'ancien président Hans-Ulrich Doerig s'était de son côté vu attribuer 6,3 millions.

ATS