Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller administratif de la Ville de Genève Rémy Pagani a reçu le 22 décembre un avertissement du Conseil d'Etat pour violation de ses devoirs de fonction. Dans une interview au "Matin Dimanche", l'élu, sanctionné pour un acte qu'il dit ne pas avoir commis, annonce un rude combat contre l'exécutif cantonal.

"Ce n'est pas parce que le président du gouvernement François Longchamp déclare dans son discours d'investiture que les années à venir seront dures pour la population, qu'il veut licencier des travailleurs aux TPG, supprimer des postes d'enseignants et réduire au silence et à l'inaction des politiciens qui ne pensent pas comme lui, que j'accepterai cet avertissement", martèle Rémy Pagani.

Le magistrat d'Ensemble à Gauche est accusé d'avoir perturbé en décembre 2012 une séance du conseil d'administration des TPG à laquelle il n'avait pas le droit d'assister. Convaincu de son bon droit, il avait tenté de forcer les portes de ce conseil avec quelques sympathisants. La séance avait alors dû être annulée et reportée à une autre date.

Dans cette bataille autour d'un acte qu'il conteste avoir commis, Rémy Pagani précise avoir payé de sa poche "déjà à 25'000 francs" de frais d'avocat liés à la procédure disciplinaire. "C'est un coût élevé, mais lorsqu'un combat mérite d'être mené, il faut en payer le prix", assure-t-il.

"Ce serait de la lâcheté politique de me défiler", ajoute le conseiller administratif, qui avait déjà annoncé, via son parti SolidaritéS, un recours contre l'avertissement du Conseil d'Etat. Mener ce bras de fer "est une question d'éthique".

L'exécutif cantonal avait ouvert une procédure disciplinaire à l'encontre de M. Pagani en janvier 2013. L'issue de cette procédure a été retardée par les six recours du magistrat incriminé auprès de différentes instances judiciaires genevoises et fédérales. Toutes ces requêtes ont été rejetées ou déclarées irrecevable.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS