Le Conseil d'Etat genevois a annoncé mercredi avoir ouvert une procédure disciplinaire à l'encontre du conseiller administratif de la Ville de Genève Rémy Pagani. Il est reproché à l'élu d'Ensemble à gauche de possibles violations de ses devoirs de fonction.

Deux dossiers sont concernés. Le premier concerne les circonstances dans lesquelles la fondation Genève - Cité de Refuge a été constituée et les modalités d'apport en capital initial. Rémy Pagani est soupçonné d'avoir investi des fonds publics sans en avoir référé au Conseil municipal et d'avoir reçu l'aide d'un généreux donateur.

La deuxième affaire porte sur le chantier de rénovation du Grand Théâtre, en particulier s'agissant de la sécurité du personnel et du public. La procédure disciplinaire sera instruite par trois conseillers d'Etat, Thierry Apothéloz, Natalie Fontanet et Mauro Poggia.

Sur la base des conclusions de l'enquête, le gouvernement genevois déterminera si Rémy Pagani a enfreint la loi sur l'administration des communes et, en cas de culpabilité, le degré d'intentionnalité du magistrat dans les fautes commises. Les sanctions peuvent aller de l'avertissement à la révocation.

Réagissant à cette procédure disciplinaire, l'exécutif de la Ville de Genève a manifesté son étonnement dans un communiqué. Il signale qu'il a déjà soumis Conseil d'Etat les éléments factuels du dossier et espère que ceux-ci suffiront à éclaircir la situation. Il promet de transmettre tout nouvel élément qui lui parviendrait.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.