Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président érythréen Isaias Afwerki (à gauche) et le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed (à droite) étaient présents à la cérémonie d'ouverture de l'ambassade d'Erythrée en Ethiopie (archives).

KEYSTONE/AP/MULUGETA AYENE

(sda-ats)

Le président érythréen Issaias Afeworki a rouvert lundi l'ambassade de son pays en Ethiopie. Celle-ci était restée fermée pendant 20 ans après la rupture des relations diplomatiques entre les deux voisins de la Corne de l'Afrique.

La réouverture de cette ambassade à Addis Abeba met fin à trois jours de visite officielle du chef de l'État érythréen en Ethiopie, destinée à consolider la fin des hostilités entre les deux pays. Cette visite a suivi de quelques jours à peine la signature le 9 juillet à Asmara, à l'occasion d'un déplacement du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, d'une déclaration mettant fin à leur "état de guerre".

Les images de la télévision publique éthiopienne EBC montrent M. Issaias hissant le drapeau érythréen et acceptant des mains de M. Abiy les clés du bâtiment, situé dans le centre de la capitale éthiopienne. Lors de ces trois jours, M. Issaias a aussi visité un important parc industriel et pris part à un dîner et concert auquel ont assisté des milliers d'Éthiopiens.

L'Erythrée est devenue indépendante en 1993, après trente ans de lutte armée. En 1998, une guerre, qui a fait quelque 80'000 morts, a éclaté à la frontière entre les deux voisins. Ces derniers ont signé un traité de paix deux ans plus tard, mais l'Ethiopie a refusé de l'appliquer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS