Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'établissement de détention pour mineurs "Aux Léchaires" à Palézieux a revu sa mission en raison de sa sous-occupation (Archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Les cantons latins se répartissent solidairement le déficit engendré par la prison pour mineurs de Palézieux (VD). Le montant s'élève à 3,5 millions de francs en 2015. Vaud doit assumer 30% de la somme.

La prison de Palézieux a connu l'an dernier sa première année de pleine exploitation. A cause de sa sous-occupation, elle a dégagé un excédent de charges de 3,5 millions de francs, indique vendredi la Conférence latine des chefs de départements de justice et police (CLDJP).

Vaud, qui a placé le plus de détenus, devra assumer 30% de ce montant, suivi par Genève avec 20%. Les autres cantons romands et le Tessin prendront à leur charge les autres 50%, détaille le communiqué.

Le déficit devrait diminuer car le canton de Vaud a annoncé en février que la prison accueillerait dès le 1er juillet des jeunes adultes (18-22 ans). Ils y effectueront des détentions provisoires et des exécutions de peines, sous certaines conditions.

La prison, qui a coûté 30,5 millions, a été ouverte en mai 2014. Malgré des mesures prises dès le départ par le canton de Vaud - l'ouverture de seulement 18 places sur les 36 construites - la sous-occupation a entraîné des excédents de charges.

Des coûts sont incompressibles: amortissement des locaux, nombre de postes pour l'encadrement ou la sécurité par exemple, explique la CLDJP.

ATS