Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'initiative Weber sur les résidences secondaires, acceptée en mars par le peuple suisse, déploie déjà ses effets sur la construction. Dans l'Est vaudois, les entrepreneurs affirment avoir licencié 150 personnes pour la fin de l'année et réclament des aides de l'Etat.

Les associations patronales de la construction ont tiré jeudi la sonnette d'alarme et remis une lettre ouverte au Conseil d'Etat. L'Est vaudois est la région du canton la plus touchée par le gel des constructions de résidences secondaires dans les communes où celles-ci représentent déjà plus de 20% du parc immobilier.

Le secteur de la construction compte quelque 200 entreprises de toutes tailles basées entre Vevey et l'extrémité est du canton. Vingt d'entre elles ont été contactées. Onze ont indiqué avoir licencié 150 personnes en prévision du ralentissement induit par l'initiative Weber, a expliqué à l'ats Frédéric Burnand, chargé de communication de la Fédération vaudoise des entrepreneurs.

Soutien cantonal demandé

Le nombre total de pertes d'emplois dans la branche pour cette région est de fait encore plus important, car ce calcul n'inclut ni les postes non renouvelés à la suite de démissions ou de retraites, ni les départs saisonniers. "Ces 150 postes sont des emplois que les entreprises concernées auraient conservé durant l'hiver les années précédentes", précise M. Burnand.

Pour les associations patronales, "la situation est appelée à s'empirer". Les entreprises de l'Est vaudois iront chercher du travail dans d'autres régions, ce qui induira une "pression inévitable sur les prix".

Pour éviter ce scénario, elles proposent plusieurs pistes au gouvernement, dont une aide cantonale aux communes pour réaliser rapidement leurs projets d'infrastructures en attente. Les associations patronales réclament aussi des allègements fiscaux pour les entreprises de la région.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS