Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La loi fédérale sur les résidences secondaires aura un lourd impact économique, selon une étude publiée lundi. Elle prévoit 3300 pertes d'emplois dans le canton du Valais et près de 1000 sur le territoire vaudois d'ici trois à quatre ans.

Effectuée par i-Consulting, l'étude a été réalisée à la demande des cantons de Vaud et du Valais, ainsi que d'un certain nombre d'acteurs économiques. Son but: identifier les conséquences attendues de la loi et quantifier son impact sur l'économie, a indiqué son auteur Yvan Schmidt, administrateur d'i-Consulting. Selon lui, les entreprises du domaine de la construction vont être touchées petit à petit.

D'ici trois à quatre ans, le canton de Vaud, les Alpes vaudoises en particulier, devraient ainsi perdre 966 emplois, auxquels s'ajoutent 86 postes qui disparaîtront indirectement. En Valais, 3300 postes devraient disparaître, plus 300 emplois indirectement, a précisé M. Schmidt.

2,34% de chômage

Le chômage va augmenter de 2,34% dans ces régions, ce qui représente environ 200 millions d'indemnités sur une année, affirme l'étude. En comparaison, le nombre d'emplois supprimés par Merck Serono (1250) correspond au 0,44% de la population active dans le canton de Genève.

En outre, les reconversions s'annoncent difficiles. Selon l'auteur de l'étude, les employés vont descendre en plaine et les demandes d'emploi vont se répercuter sur le canton de Vaud, notamment le Chablais où il n'y a guère d'opportunités de réaffectaction.

Surendettement

Les régions de plaine seront aussi touchées, car la population va migrer faute d'emploi. Elle va laisser des logements vacants excédentaires. Du coup la construction va s'arrêter en plaine également, indique l'étude.

La perte de valeur des terrains à construire est évaluée à 300 millions. La question des logements existants reste très importante. Car si ils ne peuvent être revendus en tant que résidence secondaire, cela baissera leur valeur immobilière. Un bon nombre de propriétaires va se retrouver surendetté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS