Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le poids du pétrole a semblé contrebalancé par une saison des résultats trimestriels dépassant dans l'ensemble les attentes des analystes.

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Wall Street a stagné jeudi, résistant à la dégringolade du pétrole grâce aux bons résultats d'entreprises accumulés jusqu'alors et après une première victoire du président américain Donald Trump au Congrès. Le Dow Jones a perdu 0,03% et le Nasdaq gagné 0,05%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 6,43 points à 20'951,47 points alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a avancé de 2,79 points à 6075,34 points. L'indice élargi S&P 500 a pris 1,39 points, soit 0,06%, à 2389,52 points.

Le prix du pétrole a perdu plus de deux dollars à New York jeudi, accélérant brusquement sa tendance à la baisse entamée à la mi-avril.

En un peu plus de trois semaines, le brut a chuté de presque 15% sur fonds d'un excès d'offre persistant malgré les mesures prises par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres producteurs comme la Russie.

Le poids du pétrole a semblé contrebalancé par une saison des résultats trimestriels dépassant dans l'ensemble les attentes des analystes.

Informations "plutôt bonnes"

"Le marché se permet d'être sûr de lui parce que les publications de résultats pour le premier trimestre continuent d'être assez bonnes dans l'ensemble et ont été accompagnées de perspectives généralement rassurantes", a commenté Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

Autre facteur jugé encourageant, le vote favorable de la Chambre des représentants sur la réforme de la santé voulue par Donald Trump a un peu rassuré sur la capacité du président américain à faire avancer ses mesures au Congrès. Il va encore falloir "se frayer un chemin jusqu'à la prochaine étape" au Sénat, a prévenu Art Hogan de Wunderlich Securities.

Les indicateurs du jour n'ont pas semblé modifier en profondeur le tableau de l'économie américaine avec un déficit commercial en léger repli en mars, une augmentation moindre que prévu des commandes industrielles au même mois et un nouvel accès de faiblesse de la productivité au premier trimestre.

"Nous avons eu des informations économiques plutôt bonnes à l'exception de la production", a commenté Peter Cardillo, économiste en chef de First Standard Financial.

Marché obligataire en baisse

A la veille de la publication des chiffres de l'emploi américain pour le mois d'avril, les analystes ont pris connaissance avec précaution d'un léger recul des inscriptions hebdomadaires au chômage, du fait de facteurs saisonniers particulièrement difficiles à appréhender avec la période de Pâques.

Le marché obligataire baissait. Vers 22h20 (heure suisse), le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait jeudi à 2,350% contre 2,321% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,998% contre 2,969%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS