Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le spécialiste zurichois des techniques de sécurité dormakaba a adopté une nouvelle marque de fabrique.

(sda-ats)

Dormakaba a entamé son deuxième exercice depuis la fusion avec le vent en poupe. Le spécialiste zurichois des techniques de sécurité a fait bondir de 40% son bénéfice net à 95,8 millions de francs au terme du premier semestre de son exercice décalé 2016/2017.

Les ventes pour la période allant de juillet à décembre 2016 s'inscrivent à 1,17 milliard de francs, soit en progrès de 3,4% sur un an, indique mercredi dormakaba. Les chiffres des deux entités du groupe sur la première moitié de 2015/2016 ont été compilés pour former la base de comparaison.

Le groupe, issu de la réunion en septembre 2015 du spécialiste zurichois des accès sécurisés aux bâtiments Kaba avec son concurrent allemand Dorma, a par ailleurs adopté un nouveau nom lors de son assemblée générale d'octobre. Il a notamment laissé tomber le signe "+" pour lier à la suite les deux marques de fabrique.

Les synergies et économies ont permis de neutraliser les coûts d'intégration. A cela s'ajoute la solide performance dans les Amériques et en Asie/Pacifique pour expliquer le bond de la rentabilité. Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) a crû de 6% à 175,4 millions, et la marge correspondante de 3 points de base à 14,9%.

Performance contrastée

Dans le détail des divisions, celle des solutions d'accès pour la zone Amériques (AMER) a étoffé ses ventes de 281 millions de francs, pour une croissance organique de 6,6%. La division pour l'Asie/Pacifique (APAC) a rapporté 203,4 millions (+7,3% en termes organiques). Les deux unités ont amélioré leur rentabilité et la restructuration de la filiale chinoise Wah Yuet est quasiment achevée, selon le communiqué.

Principal débouché de dormakaba pour les solutions d'accès, la zone Allemagne/Autriche/Suisse (DACH) enregistre une croissance organique de 3,2% et des revenus totalisant 401,4 millions de francs. Ici en revanche, la marge opérationnelle EBITDA s'est péjorée en raison des coûts de l'intégration des systèmes informatiques et d'une sous-utilisation des capacités.

Sur le reste de l'Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) les recettes se sont contractées sur une base pro forma à 354,2 millions de francs. Le segment des clés et serrures a généré 105,6 millions, tandis que celui des murs amovibles, objet d'une restructuration, a rapporté 58,2 millions.

Charges au 2e semestre

Le groupe prévient que les dépenses d'intégration impacteront davantage le deuxième semestre. Pour l'entier de l'exercice 2016/2017, la direction vise toujours une croissance organique annuelle de 3% et une marge EBITDA de l'ordre de 14,4%.

Les objectifs à moyen terme sont également reconduits, notamment l'ambition d'une marge brute opérationnelle de 18% à l'horizon 2018/19. L'intégration devrait quant à elle être sous toit d'ici la fin de l'exercice 2017/2018.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS