Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Battus 4-0 en demi-finale de la Coupe de Suisse, les Ajoulots ont été stoppés à Rapperswil. Les St-Gallois retrouveront en finale Davos, vainqueur de Bienne 4-2.

Les Jurassiens ne se trouvaient qu'à un match d'une finale palpitante. Las, ils ont cédé devant plus fort qu'eux. Rapperswil et Ajoie ont tout de même un peu réveillé cette Coupe de Suisse avec une patinoire pleine - 6100 spectateurs - et 800 supporters jurassiens qui ont donné de la voix.

Leaders incontestés de la Swiss League, les Saint-Gallois ont fini par user les Jurassiens. Sans les dominer outrageusement, ils ont fait la différence grâce à un plus grand sens du réalisme. Steve Mason a profité de la première supériorité numérique pour ouvrir la marque après une mauvaise sortie de zone de Maret (11e). Le Canadien Knelsen a réussi un superbe back-hand dans la lucarne pour le 3-0 (40e). Des actions que les Ajoulots ne sont pas parvenus à reproduire.

Les Nyffeler excellents

Pourtant les hommes de l'entraîneur Gary Sheehan avaient pris la rencontre par le bon bout. Après 35'' de jeu, ils avaient déjà tiré trois fois sur Melvin Nyffeler, excellent devant sa cage tout comme son frère Dominic devant le filet d'Ajoie (si l'on excepte le quatrième but).

Pour l'occasion, le coach ajoulot avait décidé de séparer ses deux Canadiens Devos et Hazen. Certes, Jeff Tomlinson, l'entraîneur des Lakers avait fait de même avec les Canadiens Aulin et Knelsen dans des lignes séparées. Mais la recette n'a pas marché côté jurassien. D'ailleurs, Sheehan a remis plusieurs fois son duo de Canadiens ensemble.

Les Jurassiens n'ont jamais réellement mis en danger Melvin Nyffeler. Hazen et Schmutz en première période ont été les plus près d'ouvrir la marque. Frossard et Hazen au début du deuxième tiers-temps auraient pu égaliser mais il a toujours manqué un petit quelque chose dans le dernier geste. Le score est, certes, sévère pour Fuhrer et ses coéquipiers mais il illustre bien finalement l'inefficacité des Ajoulots.

Rapperswil va donc disputer une finale de Coupe de Suisse. Le premier pas vers une fin de saison qui pourrait bien s'avérer fructueuse pour les Saint-Gallois. A n'en pas douter, ils constitueront un adversaire difficile à croquer s'ils arrivent en barrage de promotion-relégation.

Davos surprend Bienne

A la Tissot Arena, Davos a eu le dernier mot pour un succès 4-2 qui doit pas mal à Robert Kousal, auteur de deux buts. Le Tchèque a inscrit le 1-2 en infériorité numérique et le 2-4 décisif à la 52e en power-play. Malgré un très bon Toni Rajala dans les rangs seelandais, un but et un assist pour l'attaquant finlandais, la formation d'Antti Törmänen n'a cette fois pas su surfer sur la réussite qui l'accompagne depuis plus d'un mois. La sortie de Jonas Hiller en début de deuxième tiers pour Elien Paupe a permis aux Bernois de revenir dans le match, mais les Davosiens n'avaient pas envie de rater l'occasion d'ajouter un titre supplémentaire à leur épais palmarès fort de 31 titres de champion de Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS