Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Rafael Nadal a trouvé son rythme de croisière à Roland-Garros.
Le sextuple vainqueur et double tenant du titre, qui avait perdu cinq jeux au 1er tour face à Simone Bolelli (ATP 111), en a laissé quatre à Denis Istomin (ATP 43) au 2e. Le no 2 mondial s'est imposé 6-2 6-2 6-0 en 1h50' devant l'Ouzbek.
Le gaucher majorquin s'est montré particulièrement impressionnant à la relance jeudi, signant sept breaks et remportant 79 % des points disputés derrière les deuxièmes balles adverses (18 sur 23). Asphyxié par la cadence infernale imprimée par l'Espagnol à l'échange, Denis Istomin n'a en outre bénéficié que de rares ouvertures sur ses jeux de retour. Il se procurait seulement deux balles de break - les deux dans la deuxième manche -, que Rafael Nadal écartait sans sourciller.
"On peut toujours mieux jouer. Mais je content de la manière avec laquelle j'ai gagné ce match, surtout de ce que j'ai montré dans le dernier set. C'était un set de rêve ! Je progresse jour après jour", lâchait Rafael Nadal, qui ne devrait pas non plus trembler au 3e tour face au qualifié Argentin Eduardo Schwank (ATP 192). Les choses sérieuses ne démarreront qu'en deuxième semaine pour le Roi de la terre battue, qui affronterait en 8e de finale Juan Monaco (no 13) ou le cogneur Milos Raonic (no 19).

ATS