Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Raffinerie de Cressier fermée: pas d'incidence en Suisse

Berne - La fermeture de la raffinerie pétrolière de Cressier (NE), annoncée mardi par Petroplus en raison des grèves en France, n'a toujours pas d'incidence sur l'approvisionnement des consommateurs en Suisse. De même, la menace ne s'est pas accentuée pour l'aéroport de Genève.
"Cette évolution était prévisible", a commenté mercredi Rolf Hartl, directeur de l'Union pétrolière (UP). Les compagnies ont déjà adapté leur dispositif depuis le blocage des raffineries en France en compensant par des importations en provenance du Nord", a-t-il ajouté.
La raffinerie de Cressier, qui emploie environ 200 personnes, produit avec celle de Collombey (VS), propriété elle du groupe Tamoil, quelque 40% du volume de tous les produits raffinés en Suisse. La seconde reçoit son pétrole brut via un oléoduc alimenté depuis Gênes.
La fermeture du site de Cressier n'a pas non plus aggravé la situation à Cointrin, approvisionné en kérosène depuis Marseille, mais aussi par Cressier. "Dès les premiers mouvements sociaux, les six compagnies pétrolières présentes sur la plateforme genevoise ont trouvé des solutions pour s'approvisionner par le Nord", a renchéri Bertrand Stämpfli, porte-parole de l'aéroport.
En outre, en cas d'urgence, l'aéroport pourrait ponctionner dans les réserves obligatoires de la Confédération. Cette dernière devrait donner son feu vert à la ponction de ces "stocks de guerre", mais elle a déjà indiqué qu'elle n'avait pas d'objection, a rappelé le porte-parole. Reste que pour l'instant "on n'en est pas là", a-t-il ajouté.
Du reste, le mouvement de contestation en France donne des signes d'essoufflement, alors que le vote définitif sur la réforme des retraites est attendu ce mercredi à l'Assemblée nationale. Mardi, le travail avait repris dans cinq des douze raffineries de France, qui étaient toutes en grève depuis dix ou quinze jours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.