Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'accident de Rafz, dans le canton de Zurich, le 20 février, a été provoqué par le train RER qui avait brûlé un feu, ont dit vendredi les CFF dans un communiqué. Un mécanicien expérimenté était aux commandes au moment des faits, l'aspirant se tenait à côté. Par ailleurs, le bilan s'élève désormais à sept blessés, une femme s'étant annoncée vendredi à l'ex-régie fédérale.

Selon les premières constatations, le RER est parti de la voie 4 de la gare de Rafz à 06h40 en direction de Schaffhouse malgré le signal fermé, soulignent les CFF. Lorsque le freinage d’urgence s'est déclenché, le train roulait déjà à une vitesse de 59 km/h et il ne s'est immobilisé que 100 mètres après le signal. Il débordait légèrement sur la voie contiguë, précise l'ex-régie fédérale.

Quelques secondes plus tard, l’Interregio en provenance de Zurich a circulé sur cette voie à une vitesse de 110 km/h. Lors de la collision latérale des deux trains, celui-ci a déraillé et les véhicules ont été fortement endommagés.

La gare de Rafz dispose d’équipements de sécurité modernes, ont indiqué les CFF. Selon les premiers résultats de l’enquête, les équipements de sécurité ont fonctionné parfaitement. Le système d’empêchement au départ s’applique aux trains en transit. Mais le RER était déjà entré en gare et avait rebroussé chemin: le système de contrôle des trains ne l'a pas freiné.

Des composants de sécurité supplémentaires sont prévus seulement si au moins un train par jour rebrousse chemin en moyenne hebdomadaire. Ce scénario n'est pas observé à Rafz en direction de Schaffhouse, explique l'ex-régie fédérale. Une règle que "Pro Bahn" a dénoncé dans un communiqué vendredi.

Une blessée de plus

Après une opération, le pronostic vital du pilote de l’Interregio n’est plus engagé. Bien que toujours aux soins intensifs, "il est lucide", a souligné le patron des CFF Andreas Meyer, visiblement soulagé.

L’aspirant mécanicien va lui pouvoir quitter l’hôpital dans les prochains jours.

Cinq passagers ont aussi été légèrement blessés. Le précédent bilan faisait état de quatre blessés, mais une femme s'est annoncée vendredi matin. Elle souffre d'une fracture à la jambe provoquée par l'accident, a souligné Andreas Meyer.

Mesures à court terme

Le système moderne ETCS de niveau 2 garantit que les départs incorrects après un demi-tour soient techniquement impossibles. L’introduction de ce système sur l’ensemble du réseau est prévue à partir de 2025, ont affirmé vendredi les CFF. Une accélération de sa mise en service est à l’étude.

Par mesure de précaution à court terme, les CFF ont annoncé établir une réduction de la vitesse pour les trains qui font demi-tour. Ils ne pourront plus dépasser 40 km/h jusqu’au premier signal.

Les circonstances exactes de l’accident sont analysées par le Ministère public du canton de Zurich et le Service indépendant d’enquête en cas d’accidents de la Confédération.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS