Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'assemblée extraordinaire des délégués du 10 novembre prochain devra permettre l'élection d'un nouveau président du conseil d'administration de Raiffeisen, poste occupé ad interim depuis mars par Pascal Gantenbein (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Neuf des onze membres du conseil d'administration de Raiffeisen vont se retirer d'ici 2020. Les prochains départs auront lieu lors de l'assemblée ordinaire des délégués du 16 juin prochain, et deux autres lors d'une assemblée extraordinaire le 10 novembre.

Les dates de retrait de six administrateurs ont été fixées lors d'une séance de l'organe de surveillance jeudi, a indiqué plus tard dans la soirée le troisième groupe bancaire helvétique par voie de communiqué. L'évaluation des successeurs potentiels démarre immédiatement.

Pour mémoire, le président du conseil d'administration Johannes Rüegg-Stürm avait indiqué début mars qu'il démissionnait avec effet immédiat suite à l'affaire Pierin Vincenz. Il est depuis remplacé à titre intérimaire par Pascal Gantenbein, qui avait alors été élu au poste de vice-président.

Jeudi, Raffeisen explique qu'Edgar Wohlhauser et Werner Zollinger ne peuvent pas être réélus en raison de la limitation statutaire de la durée des mandats. En outre, Franco Taisch a décidé de ne pas briguer de nouveau mandat pour se concentrer sur ses engagements entrepreneuriaux et sa fonction de professeur titulaire à l'Université de Lucerne.

Daniel Luscher et Urs Schneider se retireront du conseil d'administration lors de l'assemblée extraordinaire d'automne 2018. Rita Fuhrer et Philippe Moeschinger partiront lors de l'assemblée ordinaire de juin 2019, et Angelo Jelmini en juin 2020. "Tous les membres accompliront leurs tâches jusqu'aux dates fixées avec un engagement total", souligne Raffeisen.

Réputation écornée

Outre les départs de ces huit administrateurs liés au processus de renouvellement complet du conseil d'administration démarré en 2016, Laurence de la Serna a décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat en juin prochain, ajoute l'établissement bancaire. Elle évoque des changements dans son environnement professionnel et des motifs personnels.

L'assemblée extraordinaire du 10 novembre prochain devra permettre l'élection d'un nouveau président ainsi que de deux autres membres. Le conseil d'administration a déjà proposé en mars deux nouveaux membres, dont la nomination est, elle, prévue le 16 juin: l'expert-comptable et expert-bancaire Rolf Walker (55 ans) ainsi que l'entrepreneur et homme politique Thomas Rauber (52 ans) doivent alors remplacer Edgar Wohlhauser et Werner Zollinger.

L'image de Raiffeisen a été largement écornée par l'affaire Pierin Vincenz, qui a dirigé la banque de 1999 à 2016. Il était également président du conseil d'administration de la société de cartes de crédit Aduno entre 1999 et juin 2017, détenue à plus de 25% par Raiffeisen.

Aduno a déposé plainte en décembre dernier contre M. Vincenz. Ce dernier fait l'objet d'une procédure pénale du Ministère public zurichois pour gestion déloyale lorsqu'il présidait le prestataire zurichois de services financiers. Il a été placé début mars en détention préventive.

Il est notamment reproché à M. Vincenz de s'être enrichi personnellement lors de la reprise d'Aduno et de la société d'investissement Investnet. Pierin Vincenz conteste les accusations portées à son encontre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS