Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Raiffeisen désigne le patron de la BC de Thurgovie à sa tête

La banque Raiffeisen s'est trouvée un nouveau patron en la personne de Heinz Huber, actuellement directeur général de la Banque cantonale de Thurgovie. Ce dernier occupera son nouveau poste à partir du 7 janvier (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La banque Raiffeisen s'est trouvée son nouveau timonier en la personne de Heinz Huber. L'actuel président de la direction de la Banque cantonale de Thurgovie (TKB) prendra les commandes de la coopérative bancaire le 7 janvier.

Le quinquagénaire succédera formellement à Patrik Gisel, qui a démissionné le 9 novembre. L'actuel directeur général par intérim, Michael Auer, quittera également l'entreprise après la période de transition, rappelle Raiffeisen mardi dans un communiqué.

Membre de la direction de la TKB depuis 2007, M. Huber en a pris la présidence en 2014. Armé d'une "grande expérience dans le domaine des crédits" et d'un "solide savoir-faire en matière d'opérations hypothécaires et d'opérations avec la clientèle entreprises", le futur patron de Raiffeisen dispose en outre d'une "vaste expérience entrepreneuriale" et d'une "grande affinité avec les questions informatiques".

Titulaire d'un master (MBA) de l'Université de Rochester, il a suivi l'Advanced Management Program (AMP) de la Harvard Business School.

Dans un communiqué séparé, la TKB a indiqué que sa direction sera assurée à titre intérimaire par le directeur-adjoint Thomas Koller et que le conseil de banque a engagé le processus de succession. Actuellement en charge des activités avec la clientèle privée, M. Koller a rejoint la direction de l'établissement cantonal en 2011.

Série de nouveaux responsables

La désignation du patron de la TKB à la direction de Raiffeisen suit l'élection de son homologue de la Banque cantonale de Bâle (BKB) Guy Lachappelle, élu président de Raiffeisen Suisse il y a une dizaine de jours dans le cadre d'une assemblée extraordinaire des délégués convoquée à cet effet.

Cette nomination, sujette à spéculation depuis le départ inopiné de Patrik Gisel, soupçonné de conflit d'intérêt, complète le renouvellement des instances dirigeantes du numéro trois bancaire helvétique, emportées par la débâcle de son ancien patron Pierin Vincenz.

Dans la foulée de l'élection du nouveau président, les délégués avaient également adoubé les candidats proposés au conseil d'administration et remercié les trois derniers sortants liés à l'ère Vincenz.

Cité dans le communiqué, le futur patron de Raiffeisen dit se reconnaître dans "la proximité avec les clients et la responsabilité entrepreneuriale" du groupe.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.