Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La croissance de la connexion à Internet ralentit dans le monde. Selon l'Union internationale des télécommunications (UIT), 57% de la population mondiale n'est pas connectée. La Suisse est au 2e rang mondial pour le large bande fixe.

Selon le rapport de l'UIT "La situation du large bande", publié lundi à Genève par la Commission sur le large bande, 3,2 milliards de personnes, soit 43% de la population mondiale, disposent d'une connexion, contre 2,9 milliards l'an dernier.

Mais alors que le niveau de connectivité arrive à saturation dans les pays développés, seulement 35% de la population des pays en développement a accès à l'Internet. La situation est particulièrement grave dans les 48 pays les moins avancés, où plus de 90% de la population n'a à sa disposition aucun moyen d'accès à l'Internet.

Zones rurales plus difficiles à atteindre

"La croissance de l'Internet ralentit. Alors que les zones urbaines et développées sont connectées, il est devenu plus difficile et plus coûteux d'atteindre les zones rurales et les personnes les moins éduquées", a expliqué l'auteure principale du rapport Philippa Biggs.

La commission a revu ses objectifs à la baisse: elle affirme que le cap des quatre milliards d'internautes (prévu en 2015) ne sera pas franchi avant 2020. Dans les pays en développement, l'accès à l'Internet au domicile est de 34%: il reste bien inférieur à l'objectif fixé de 40% en 2015.

Le nombre d'abonnements au cellulaire mobile a, pour la première fois en 2015, franchi la barre des sept milliards. Mais la croissance du nombre d'abonnements au cellulaire mobile a désormais sensiblement ralenti.

Le large bande mobile continue, par contre, de progresser rapidement: fin 2015, l'UIT estime à 3,5 milliards le nombre d'abonnements au large bande mobile. Il devrait atteindre 6,5 milliards en 2019, soit le service des télécoms avec la croissance la plus rapide de l'histoire.

Large bande fixe: la Suisse au 2e rang

L'Islande affiche le plus fort pourcentage d'internautes (98,2%), devançant de peu ses voisins norvégiens (96,3%) et danois (96%). la Suisse est au 18e rang (87%). En queue de classement, on trouve l'Erythrée (1% d'internautes) ou encore le Burundi (1,4%), la Somalie (1,6%) et la Birmanie (2,1%).

Monaco garde une légère avance sur la Suisse à la première place du classement en matière de taux de pénétration du large bande fixe, avec un taux de pénétration supérieur à 46,8%, contre 46% en Suisse. Six économies enregistrent un taux de pénétration supérieur à 40% (Monaco, la Suisse, le Danemark, les Pays-Bas, le Liechtenstein et la France), contre un pays seulement (la Suisse) en 2013.

La région Asie-Pacifique représente désormais la moitié des abonnements actifs au large bande mobile. Avec Macao, la Chine prend la première place en la matière, avec 322 abonnements actifs au large bande mobile pour 100 personnes, soit un peu plus de trois abonnements par habitant.

Elle est suivie par Singapour (156 abonnements pour 100 personnes) et le Koweït (140 abonnements pour 100 individus). La Suisse est au 29e rang dans ce secteur, avec 76 abonnements pour 100 personnes.

ATS