Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Automobilisme - Carton plein pour Citroën dans le rallye de Nouvelle-Zélande.
Grâce à la nouvelle victoire de Sébastien Loeb (Citroën DS3) qui a devancé son coéquipier Mikko Hirvonen, et donc à un quatrième doublé cette saison, Citroën a creusé un gros écart sur Ford en tête du championnat du monde. Alors qu'il va bientôt partir en vacances, le Français compte 55 points d'avance sur le Norvégien Petter Solberg (Ford Fiesta RS), 3e du rallye à une minute et demie de Loeb et 3e du classement pilotes, soit plus que l'équivalent de deux victoires. Quant à l'armée Rouge, elle a désormais 93 points d'avance sur Ford au classement constructeurs du Mondial WRC.
"C'est toujours plus agréable de partir en vacances quand on est en tête du championnat avec une bonne avance", a réagi l'octuple champion du monde, vainqueur pour la cinquième fois en sept manches cette année. "Pour l'instant, je ne peux pas dire que la suite ne s'annonce pas bien, au contraire: elle s'annonce très bien et il faut que ça dure". Grâce à ce 72e succès de sa carrière en WRC - dont trois en Nouvelle-Zélande sur trois modèles différents (2005 en Xsara, 2008 en C4, 2012 en DS3) -, Sébastien Loeb accentue encore son avance sur Mikko Hirvonen (38 unités) en tête du championnat du monde et se dirige vers un neuvième titre mondial consécutif.
Une fois de plus, les Ford de Solberg, obligé de subir pendant toute la matinée de vendredi (100 km chronométrés) un mauvais choix de pneus, et du Finlandais Jari-Matti Latvala, sorti de la piste dès l'ES7 et finalement 7e à près de cinq minutes de Loeb, se sont auto-éliminées d'entrée. Le Norvégien et le Finlandais n'ont jamais pu, ensuite, contester la suprématie des deux pilotes Citroën.

ATS