Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le succès de Leicester peut inspirer les gens. Il "donne de l'espoir à tous les jeunes joueurs à qui l'on a dit qu'ils n'étaient pas assez bons", estime le manager des Foxes, Claudio Ranieri.

"Peu importe ce qui se passe en fin de saison, je pense que notre histoire est importante pour tous les fans de football à travers le monde, a écrit le technicien italien sur le site internet anglais The Players' Tribune.

Ranieri se remémore également son arrivée à Leicester l'été dernier: "Mon premier jour à l'entraînement, j'ai vu la qualité de ces joueurs, j'ai su à quel point ils pouvaient être bons."

"Des joueurs que l'on considérait trop petits ou trop lents pour d'autres grands clubs. N'Golo Kanté. Jamie Vardy. Wes Morgan. Danny Drinkwater. Riyad Mahrez (...) Vous avez peut-être entendu leurs noms aujourd'hui."

De Vardy, qui se révèle sur le tard, à 29 ans, avec 19 buts inscrits en championnat cette saison, Ranieri dit qu'il n'est "pas un footballeur", mais un "cheval fantastique" qui a besoin de liberté sur le terrain. "Je lui dis: tu es libre de bouger comme tu le veux, mais tu dois nous aider quand nous perdons la balle. C'est tout ce que je te demande", a expliqué Ranieri.

De Kanté, l'Italien se souvient qu'"il courait tellement vite (lors de ce premier entraînement) que j'ai pensé qu'il devait avoir des piles cachées dans son short."

L'ancien entraîneur de Chelsea, la Juventus et Monaco résume en quelques mots, et une anecdote, son management: "il faut travailler pour tout".

Comme lors de ce repas organisé pour les joueurs dans une pizzeria fin octobre, après leur première "clean sheet" contre Crystal Palace (1-0). "J'avais une surprise pour eux, raconte Ranieri. Je leur ai dit: il faut travailler pour tout. Vous devez travailler pour faire votre pizza aussi. Nous allons préparer les nôtres."

"Nous sommes donc allés en cuisine, avec la pâte, le fromage et la sauce. Nous avons fait nos propres pizzas. C'était très bon aussi."

ATS